Dessiner les personnages – Le corps

Après vous avoir décrit de manière générale comment aborder le dessin des personnages, j’aimerais ici me concentrer sur le corps-même des personnages. Je vais donc vous détailler les points qui me semblent importants à prendre en compte pour dessiner un corps mais vous pouvez également prendre un raccourci vers le sketchnote résumé si vous préférez !

Proportions

Pour réaliser un personnage plus ou moins réaliste, il peut être utile de s’intéresser aux proportions. J’utilise en général plusieurs points de repère pour les respecter : la tête, les hanches et les coudes.

Je commence par dessiner la tête car c’est elle qui définit la taille du corps : on peut considérer qu’un personnage fait en général 8 têtes de haut. Je sais ensuite que les hanches sont au milieu du corps, ce qui me permet de définir la longueur des jambes. Pour les bras, je me repère par rapport aux coudes : je sais qu’ils se situent à peu près au niveau de la taille.

Bien sûr, ces proportions servent à dessiner un personnage “réaliste”, vous pouvez aussi prendre vos libertés et réaliser un personnages disproportionné : ça a son charme aussi 😉

Comme vous pouvez le voir sur le dessin, j’ai représenté le personnage avec toutes ses articulations. Celles-ci me sont en effet très utiles car ce sont mes points de repère. Elles m’ont servi pour définir les proportions et placer les différents membres. Elles vont aussi me servir pour mettre mes personnages en mouvement de manière réaliste. 

Posture et mouvement

Pour faire bouger mes personnages, plusieurs choses entrent en ligne de compte.

Equilibre

Pour que l’oeil humain comprenne dans quel situation est le personnage, il est préférable que celui-ci respecte les notions de gravité. Un simple personnage debout est donc censé être perpendiculaire au sol, les jambes ancrées dans le sol. On peut ensuite se servir de ce repère vertical et perpendiculaire au sol pour donner une impression de mouvement.

Posture

Quelques éléments suffisent à faire comprendre une posture mais ceux-ci sont très importants !

Il y a d’abord la jambe d’appui, c’est elle qui relie le personnage au sol et qui lui donne son équilibre.

Ensuite ce sont la ligne des épaules et des hanches qui donnent vie au personnage. Des épaules vers le haut  traduisent par exemple la joie tandis que les épaules vers le bas peuvent montrer de la tristesse. La zone entre les épaules et les hanches peut être vue comme souple. On peut donc la “tordre” comme on veut pour orienter le personnage.

Une fois ces notions comprises, on peut donner vie à n’importe quel personnage, quelle que soit sa forme !

Forme du corps

Un personnage peut se dessiner de plein de manières différentes, aussi bien le corps que la tête. Je vous recommande de tester différentes formes pour trouver celle qui vous convient. Il en existe énormément : bonhomme allumette, bonhomme patate, bonhomme étoile…

Voici un petit aperçu de ce que vous pouvez réaliser mais à vrai dire, n’importe quelle forme peut faire l’affaire, à vous de tester ! 

Comme vous pouvez le voir, le cou n’est pas ma principale préoccupation… D’ailleurs, la tête n’a pas obligatoirement besoin d’être attachée au corps 😉

On peut aussi ajouter des vêtements aux personnages. Généralement, je rajoute un simple col mais on peut aussi en faire plus 😉

Conclusion

Dans cet article, j’ai cherché à montrer que certains éléments sont importants à retenir pour réussir à donner vie à un personnage (l’équilibre, l’orientation des hanches et des épaules). On peut ensuite se permettre beaucoup de libertés en ce qui concerne la forme du personnage, cela peut même lui donner plus de cachet ! Au final, l’important est de trouver le personnage avec lequel on se sent bien, qui nous paraît “facile” à dessiner 😉

La prochaine fois, je vous parlerai des mains : pleines de doigts, elles ont tendance à nous faire peur !

Share your thoughts